SC4 - Workshop on numerical analysis for embankment and rockfill dams verification & validation for better prediction

 
Horaire de l’atelier :
 
WELCOME/WORKSHOP OBJECTIVES Eric Péloquin
Numerical analysis of Embankment Dams – Where do we come from and where do we go? Guy Lefebvre
Recent developments in the design of CFRDs and other rockfill dams based on detailed numerical analyses and their calibration with case histories Daniel Verret
Know your monitoring data used for verification and validation / Multivariate linear regression model of dam settlement related to visco-elastic-plastic (VEP) constitutive model components Fjóla G. Sigtryggsdóttir
COURTE PAUSE
Numerical retro-analysis of the construction and impoundment of the La Romaine-2 Dam (Quebec) Michael James
Use of shear wave velocity to predict the behavior of Romaine-2 rock fill dam Mourad Karray
Modeling and studies of the Romaine-2 dam focusing in particular on the contribution of KLEnroch constitutive law and the scale effects François Laigle
DINER
Deformation analysis of rock-fill dams for reservoir impounding Mahdi Taiebat
Development of a structured methodology for geotechnical modeling and simulation of embankment dams Denis LeBoeuf
Numerical modeling of SM-3 Rockfill Dam with Abaqus using the Barcelona Constitutive model Jean-Marie Konrad
COURTE PAUSE
Finite element analyses of stability and deformations of the Zelazny Most Copper tailings Dam Lars Andresen
COMSOL Multiphysics: applications for the modelling of rockfill dams François Duhaime
Conclusions Guy Lefebvre
AJOURNEMENT Eric Péloquin
 
Les instructeurs :
 
Le docteur Lars Andresen a obtenu sa maîtrise en génie civil de l'Université norvégienne des sciences et de la technologie (NTNU) de Trondheim, et un doctorat de l'Université d'Oslo. Il a commencé sa carrière au NGI en 1994 et a travaillé sur un large éventail de projets de R&D et de missions de consultant dans le domaine de la mécanique des sols, géomécanique et des fondations, à la fois sur terre et en mer, en Norvège et à l'étranger. Il est actuellement Directeur Général du NGI.

Le professeur François Duhaime détient des baccalauréats en géologie de l'Université McGill et en génie civil de l'École Polytechnique de Montréal. Il a obtenu son doctorat de l’École Polytechnique en 2012 pour une thèse portant sur la géotechnique et l’hydrogéologie des argiles Champlain. Il s’est joint au département de génie de la construction de l’École de technologie supérieure en 2013. Il s'intéresse entre autres à la modélisation numérique des écoulements en milieu poreux et des phénomènes couplés, et à la méthode des éléments discrets.

Le professeur Michael James, directeur scientifique adjoint de l'Institut de recherche sur les mines et de l'Environnement de Polytechnique Montréal, a 27 ans d'expérience dans l'industrie et 5 ans dans la recherche. Il détient un B.Sc. en génie civil (Carnegie-Mellon, 1983), une maîtrise en géotechnique (Californie, Berkeley, 1989) et un doctorat en génie minéral (Polytechnique, 2009). Ses domaines d'expertise comprennent l'analyse numérique, la liquéfaction des sols, la géotechnique minière, l'ingénierie géotechnique légale, et le comportement sismique des barrages et des bassins de décantation.

Le professeur Mourad Karray est détenteur d’un doctorat en génie civil de l’Université de Sherbrooke en 1999, a été nommé en 2005 professeur adjoint au département de génie civil de l’Université de Sherbrooke et professeur titulaire depuis juin 2015. Ces activités de recherche portent sur le comportement dynamique des sols, la liquéfaction et l’interaction sol-structure. Il s’intéresse aussi aux méthodes de caractérisation des sols basées sur les ondes de Rayleigh et à la mesure de vitesse des ondes de cisaillement et aux courbes de dégradation G/Gmax au laboratoire. Ses travaux ont donnés lieux à la publication de plus de 80 articles scientifiques.

Le professeur Jean-Marie Konrad a obtenu un diplôme d'ingénieur de l'École Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg en 1975, une maîtrise en géotechnique en 1977 à l'Université Laval et un doctorat en 1980 à l'Université de l'Alberta. De 1980 à 1986, il a été ingénieur en barrages à la Baie-James, puis chercheur au Conseil National de Recherche (Canada). En 1986, il enseigne à l'Université Waterloo, puis à l'Université Laval à partir de juin 1990. M. Konrad est titulaire de la Chaire en Infrastructures - Gel (1998-2008) et depuis juin 2009, il est titulaire de la chaire CRSNG/HQ sur les barrages.

Le docteur François Laigle a obtenu son agrégation en génie civil de l’École Normale Supérieure de Cachan en 1988, son Diplôme d'Études Approfondies en Ingénierie géotechnique et géoenvironnementale de l’École Centrale, Paris, en 1989 et son Doctorat en Mécanique des Roches et Travaux Souterrains de l’École centrale de Lyon en 2004. Sa thèse traitait du développement de lois de comportement adaptées à la conception des ouvrages souterrains profonds. Après avoir dirigé le Service Géotechnique et Ouvrages souterrains au Centre d'Ingénierie Hydraulique de EDF en France, il est actuellement Expert technique pour EDF.

Le professeur Denis LeBoeuf du département de génie civil à l'Université Laval, a obtenu son doctorat en géotechnique de l’Université de Sherbrooke en 1989 et sa M.Sc. (géotechnique) et B.Sc.A. (génie géologique) de l’Université Laval en 1981 et 1978, respectivement. Son enseignement et ses travaux de recherche portent sur l’ingénierie des barrages et des fondations, la géotechnique sismique et la modélisation numérique. Il est un spécialiste de l’analyse du comportement des structures sous sollicitations dynamiques et de l’interaction sol-structure. Il est l’auteur de plus de 40 publications.

Le professeur émérite Guy Lefebvre de l’Université de Sherbrooke est une sommité internationale de la recherche pour son expertise en géotechnique. Il a travaillé à la plupart des grands projets de génie civil réalisés au Québec depuis 1970, notamment avec Hydro-Québec et Transports Québec. Durant sa carrière au Département de génie civil, il a été responsable du secteur sol et matériaux. Pendant plus de 33 ans, Guy Lefebvre fut un ambassadeur de premier plan pour le Québec et un témoin privilégié du développement économique et scientifique du Québec et du Canada.

Le candidat au Ph.D. Daniel Verret est ingénieur civil diplômé de l'École de technologie supérieure et détient une maîtrise en géotechnique obtenue de l'Université de Sherbrooke. En partenariat avec Hydro-Québec et le CRSNG, il poursuit présentement des études de doctorat à l'Université Laval se rapportant au comportement dynamique des barrages en enrochement. Monsieur Verret possède une expérience de dix-sept ans et a conçu ou validé la conception de plusieurs ouvrages de retenue en remblai, notamment les seuils des rivières Rupert et Eastmain ainsi que le barrage et les digues de la Romaine-2.

La docteure Fjola Guðrún Sigtryggsdóttir a obtenu son C.Sc. en génie civil de l'Université d'Islande en 1993 et son M.CE. de l'Université d'État de la Caroline du Nord en 1994. Elle a complété son doctorat au NTNU, en Norvège, en juin 2015. Sa recherche de doctorat inclus une étude sur les déformations du grand barrage (CFRD) de Kárahnjúkar avec des considérations pour l'évaluation du comportement des remblais. Elle a travaillé à l'Université de Reykjavík durant la période 2009-2011, et avant était ingénieur-conseil pour divers projets, y compris le projet hydroélectrique Kárahnjúkar en Islande.

Le professeur Mahdi Taiebat est professeur agrégé de génie civil à l'Université de la Colombie-Britannique. Il a reçu son baccalauréat ès sciences et son M.Sc. en génie civil de l'Université de technologie Sharif en Iran en 2001 et 2003, et son doctorat en génie civil de l'Université de Californie, Davis, en 2008. Par la suite, il a rejoint la division géomécanique de calcul du NGI. Il a rejoint la faculté de génie civil de UBC en 2009. Dr Taiebat a travaillé sur différents projets de modélisation constitutive et numérique et de recherche en génie géotechnique parasismique.